Quel sac pour quel niveau de jeu ?

Notre spécialiste du matériel se penche ce mois-ci sur la constitution optimale d’un sac. Une étape clé vers la progression et le succès. Et dès qu’il s’agit de matériel, la parole est à l’expert…

Judicieusement constituer son sac est une première étape vers une partie réussie. Il est donc impératif d’y glisser les 14 clubs qui forment la meilleure combinaison possible. De quoi répondre à tous les cas de figure que vous pourrez rencontrer sur le parcours et vous sortir de bien des situations difficiles. Wally vous donne les clés pour mettre toutes les chances de votre côté.

« Il faut bien comprendre qu’au golf, le sac doit être en parfaite corrélation avec votre niveau de jeu. Il n’existe pas de « sac type » ou de « bon sac », celui-ci se remplit selon vos besoins et vos performances », prévient-il d’emblée.

Trois « catégories » de joueurs peuvent alors être dégagées : le débutant, le joueur dit « intermédiaire » et le joueur expérimenté.

LE DÉBUTANT

« Si vous commencez l’apprentissage du golf avec un matériel adapté, alors la moitié du travail est fait. Concernant les fers, une demi-série est largement suffisante (fers 7, 9, PW, SW). Celle-ci doit revêtir deux caractéristiques essentielles : avoir des têtes si possible modifiables afin d’adapter le lie à votre morphologie ainsi que des shafts en graphite (et non en composite qui rendra le club trop lourd en poids total) afin de jouir d’une assistance maximale en posture devant la balle et lors de l’exécution de votre swing. Laissez les longs fers de côté et investissez dans un hybride 5, club bien plus tolérant. Aussi, le driver n’est pas nécessaire, il est préférable à ce niveau de privilégier un bois 5 dont l’ouverture facilitera vos décollages de balles. Enfin, vous demeurez libre de choisir le type de putter que vous voulez, cela ne tient qu’à vos sensations. Nous vous recommandons simplement d’opter pour un modèle avec une tête en acier ».

LE JOUEUR INTERMÉDIAIRE

« Vous avez déjà quelques années de golf derrière vous et vous constatez qu’il est grand temps de mettre votre série de débutant au placard. Vous avez pris en assurance, en régularité et en puissance de frappe. Selon votre âge ou votre morphologie il sera alors tout d’abord possible d’opter pour des shafts en acier. Ceux-ci sont certes plus difficiles à jouer en ce qu’ils demandent une certaine vitesse de swing, mais vos coups seront de manière générale plus précis. Cette fois-ci, vous pouvez exploiter la capacité maximale de votre sac en y incluant 14 clubs. Une série complète est alors de vigueur et, selon vos préférences, vous pouvez ou non conserver vos hybrides pour remplacer les fers les plus longs. Cette fois-ci le driver, votre meilleur ami pour les départs, est plus que conseillé pour gagner de la distance. Concernant le petit jeu, nous vous conseillons également de laisser de côté vos SW de série pour préférer des SW dont l’ouverture s’accorde parfaitement avec les lofts de vos autres fers, qu’ils s’inscrivent dans une certaine continuité ».

LE JOUEUR EXPÉRIMENTÉ

« Un joueur expérimenté sait, la plupart du temps, quels clubs emporter avec lui sur le parcours. Son sac demeure assez proche de celui du joueur intermédiaire dans la mesure où il contient 14 clubs. Seulement ce type de joueur, par son expérience, sait ce qui est le plus adapté à son style de jeu. Il peut alors se permettre de préférer des longs fers tels que le fer 2 ou le fer 3 aux hybrides jusqu’alors recommandés. Aussi, il n’aura aucune difficulté à lever la balle avec un bois 3 bien que la plupart du temps ils n’abandonnent pas pour autant leur bois 5 pour jouer certains longs coups à même le fairway ».

ATTENTION : Cet article n’est pas une liste exhaustive de ce qu’un joueur est censé mettre ou non dans son sac. Tous ces éléments sont à relativiser selon votre âge et votre condition physique. Certains joueurs expérimentés, d’un certain âge, joueront des clubs d’une flexibilité plus tolérante que celle jouée par un jeune sportif de niveau intermédiaire. Il s’agit avant tout de savoir reconnaître vos points forts et vos points faibles et de ne pas se tromper sur les caractéristiques techniques de vos clubs (têtes forgées, flexibilité adaptée, longueur du shaft, taille du grip). Il est alors primordial de vous faire assister de votre clubmaker mais aussi du pro qui suit votre progression. Concernant les joueurs intermédiaires et expérimentés, il est plus que recommandé de passer au moins une fois par la case fitting, aux vues de toutes les compositions de clubs qu’il est aujourd’hui possible de faire.

Afin de déterminer quel sac est adapté à votre niveau de jeu et quels clubs il doit contenir, nous vous invitions à réserver un fitting au sein de notre Fitting Center Parisien en cliquant ici.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.